La Terre circule autour du soleil. Et pour cela les saisons changent. Nous avons quatre saisons. Le

1 ohlásit tlae tlaèit .txt formát .txt formát
hodnocení: 1.96
1 2 3 4 5

Lieu:
Désert africain, très loin de la civilisation.

Personnages:
Antoine pilote des avions, représente l’auteur, il se sent comme un enfant, mais en même temps il observe qu’il est déjà devenu un adulte
petit prince petit garçon, représente l’enfant en général
autres personnages le roi, le vaniteux, le buveur, le businessman, l’allumeur des réverbères, le géographe, le serpent, le renard, l’aiguilleur et le marchand

Thème:
Au début la pureté de l’enfance contre l’absurdité de l’âge adulte, l’enfence y symbolise le bon aspect sur la vie et au contraire sur les adultes l’auteur montre la perte de l’imagination, une rationalité exagéré des adultes. Puis la thème change et l’auteur parle plutôt de l’amitié et l’amour. Dans cette partie la livre gagne une plus grande profondeur morale.

Résumé:
Le livre commence par les souvenirs d’enfance de l’auteur – il raconte l’histoire très connue du dessin d’un boa fermé et le dessin d’un boa ouvert. Le premier dessin a représenté un serpent en digérant l’éléphant. En effet cet image s’est ressemblé à un chapeau et bien sûr les parents (les adultes sans imaginations) ont traité cette oeuvre d’art comme cela.
Puis on se déplace au présent, sur un désert vide où Antoine a eû une panne sur son avion. Il est resté tout seul avec la réserve de l’eau pour 8 jours dans ce paysage inhabité. Malgré cela le matin suivant il se reveille en entendant un voix doux. C’était le petit prince. Comme le garçon a souhaité Antoine lui a dessiné un mouton. Dans quelques jours suivants ils ont fait des connaissances ensemble. Antoine découvre les détails de la vie et du voyage du petit prince. Il vient d’une petite planète avec 3 volcans et une très belle fleur, la meilleure amie du petit prince. Un jour il a abandonné sa maison et au cours de son voyage il a rencontré beaucoups des personnages remarquables.
Le premier était un roi, qui vivait sur une autre planète tout seul et qui d’après ses paroles régne sur tout. Il a suivi un régle sage: „Si j’ordonnais à un général de se changer en oiseau de mer, et si le général n’obéissait pas, ce ne serait pas la faute du général. Ce serait ma faute.“ Vraiment sage, mais dans son cas c’était plutôt une excuse pourquoi il ne pouvait pas dominer tout.

Le roi était le symbole de la supériorité des adultes, même sans aucun autorité le roi disait qu’il régne sur tout.
Après petit prince a rencontré un vaniteux. Il était un désir des adultes d’être les mieux caricaturé. Son comportement a seulment montré au petit prince que les grandes personnes sont très bizarres. Il a encore rencontré un buveur, un businessman et un allumeur des réverbères et toujours il s’est affermi simplement que les adultes son très extraordinaires. Enfin grâce au conseil du géographe il est venu sur la planète Terre.
Ici il trouve un jardin plein des roses pareil à cette de sa planète. Cela lui a attristé. Il pensait que sa fleur est unique dans tout le monde et maintenant il voit un des milliers des fleurs pareilles dans un seul jardin. Mais soudain après il a rencontré un renard, qui lui a montré un grand secret: „On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.“ Et le petit prince a compris que sa fleur est unique. Ce n’est pas sa couleur ou ses épines qui la font pareilles aux autres fleurs, mais c’est le fait que le petit prince a soigné sa fleur parcequ’il l’a aimée qui les diffèrent. Après il a encore parlé avec un aiguilleur et un marchand. Il a reconnu ici que les gens ne sont jamais contents là où ils sont.
Puis il a rencontré Antoine. Comme le petit prince a raconté son histoire les huit jours ont passé. Tous les deux sont allé cherché un puits. Après un peu de marcher ils l’ont trouvé. Ici le petit prince a dit que l’anniversaire de sa chute sur la Terre serait demain et qu’il a tombé près d’ici. Antoine a compris qu’il voulait partir. Ce jour Antoine est rentré dépanner son avion (et il a réussi) et le petit prince est resté près du puits. Le jour suivant le petit prince et Antoine se sont dit adieu et le petit prince a parti la Terre grâce au poison du serpent.

Citations:
„- On ne connaît que les chose que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point des marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi!“

„Le petit prince s’en fut revoir les roses:
- Vous n’êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n’êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisées et vous n’avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n’était qu’un renard semblable à cent mille autres.

Mais j’en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.
Et les roses étaient bien gênées.
- Vous êtes belles, mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles. Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c’est ma rose.“

„- Le désert est beau, ajouta-t-il...
Et c’était vrai. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence...
- Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c’est qu’il cache un puits quelque part...
Je fus surpris de comprendre soudain ce mystérieux rayonnement du sable.“

Mon point de vue:
Le livre avec son message peut être divisé en deux parties très différents. Premièrement ce sont les chapitres où l’auteur développe l’idée de justesse du comportement d’enfant en contraste avec le comportement incorrect des adultes. Cette partie ne contient pas beaucoup des opinions valables et l’enfant est infiniment béni. Ici je trouve quelque avis proposés que je ne suis pas d’accord, les avis avec une valeur plutôt esthétique que rationnele. Par exemple affirmation que un travail est vraiment utile puisque c’est joli je dois refuser. Il existent des métiers désagréables qui sont véritablement indispensables est souvent ces métiers sont les plus méritoires.
Deuxièmement l’auteur passe du contraste des adultes et enfants au idées concernant le sens de l’amitié et l’amour. Ici l’histoire avance sur une autre niveau. Les opinions pertent ses uniformité extrême et devient plus profondes, plus valables. Les idées plus intéressants (d’après moi) sont dans les citations. Saint-Exupéry y découvre la valeur des relations.
L’histoire du livre n’est pas seul si important ce sont plutôt les opinions proposés avec cette livre qui peuvent intéresser le lecteur. Et même quand il n’y en a pas peu, le livre ne propose si grande spectre et la profondeur si grande des pensées philosophiques que par exemple 1984 de George Orwell. Le Petit Prince est une forte livre mais toujours elle manque une homogénéité dans le message de l’oeuvre, parce que le message veut être la particule essentiel du livre.